Bilan

Tenir ce blog nous a permis d’expérimenter plus en avant les outils numériques et d’approfondir, d’affiner nos recherches sur internet. Nous nous sommes notamment intéressés à la question de la numérisation des contenus scientifiques. Ce phénomène mondial décrit ainsi les changements de perception et de comportement face à l’information mais engage également de nombreux questionnements sur l’avenir de la propriété intellectuelle ou l’économie liée à la recherche scientifique. Il fut enrichissant de ne pas nous limiter à nos utilisations usuelles et de  découvrir le caractère tentaculaire de la sérendipité.

Nous avons, lors de notre travail, rencontré toutefois quelques difficultés à diversifier nos sources avec par exemple la multiplicité des blogs sur le sujet qui se sont offert à nous. Un travail de sélection (individuel et collectif) des contenus numériques a dû être nécessaire pour éviter les répétitions. Il était régulièrement décevant que de  nombreux points communs et exemples se rejoignent dans nos sources. Nous avons alors décidé d’ouvrir notre sujet vers un nouveau terrain de recherche : l’héritage du cinéaste. Si nous avons volontairement restreint cette partie à quelques exemples, la rubrique « Hitchcock après Hitchcok » a été salvatrice pour nous tous. En effet, en ouvrant aux champs des arts plastiques et de l’art contemporain, nous avons diversifié nos recherches tout en affirmant l’importance artistique et culturelle du réalisateur que nous étudions.

Les choses que nous pouvons regretter concernent la frustration évidente de n’avoir pu écrire nous-mêmes nos articles sur le sujet et d’avoir dû retranscrire le travail d’autrui. Nous avons essayé de palier à cela en écrivant nos articles avec nos personnalités propres. Il a semblé également dommage que nos recherches ne puissent retranscrire certains écrits papiers. Cela aurait pu être un moyen de développer certains enjeux théoriques propres au cinéma et à celui du cinéaste.  Bien que cela ne soit pas l’exercice demandé, nous aurions aimé en apporter plus sur le sujet. Cette expérience nous a tout de même montré les richesses que nous pouvions trouver sur internet ainsi que sa réciproque.

L’autre aspect de ce travail sur les humanités numériques était son caractère collectif. Nous avons trouvé intéressant de développer, à travers le prisme du groupe, certains outils numériques (GoogleGroup, Delicious, Flickr et Netvibes). S’il était certaines fois plus évident pour nous de communiquer directement, ces outils enrichissent et facilitent la recherche  par leur capacité d’archivage et de mise en lien. Il a été plaisant de naviguer du blog au compte flickr, en passant par le delicious, et de pouvoir remonter le fleuve de nos recherches, de nos essais, de nos trouvailles. 

Nous espérons que ce blog a pu d’une façon ou d’une autre attiser votre curiosité et répondre à certaines de vos interrogations sur le cinéma d’Hitchcock ainsi que sur sa maîtrise du suspense si particulière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :